Rencontre avec Erika Palkovicova,

Rencontre avec Erika Palkovicova,

la Nomade Urbaine aux Racines Rurales

Community

En regardant Erika Palkovicova déambuler au sein de capitales mondiales de la mode telles que New York, Paris et Milan en portant une tenue de mannequin naturellement décontractée composée de jeans skinny, d'un t-shirt et de baskets de créateurs, il est impossible de l'imaginer comme une fille timide et peu assurée venant de la campagne. Cependant, elle assure n'avoir découvert sa force intérieure et sa beauté extérieure qu'après avoir quitté son village natal en Slovaquie. « Je viens d'un très petit village qui compte environ 700 habitants. Le concept de beauté n'y est pas très courant, donc chacun essaye de suivre les mêmes chemins et surtout les mêmes tendances. Aujourd'hui, je pense que si l'on avait adopté nos propres styles et notre propre beauté, cela aurait été beaucoup mieux. C'est ce que j'ai appris en voyageant autour du monde. La beauté ne correspond pas seulement à un élément à la forme parfaite ou à de parfaits cheveux bouclés, elle peut représenter une chose complètement différente. Il s'agit avant tout d'être naturel. Lorsque j'étais enfant, je détestais de nombreuses choses me concernant, choses qu'en réalité j'aime aujourd'hui. Puis, j'ai commencé à voyager et à découvrir différentes cultures et différents peuples et j'ai vu combien toutes ces personnes étaient différentes, et j'ai donc pu me dire ‘OK, peut-être que je ne suis pas la personne la plus affreuse sur cette terre.‘ » Aussi difficile que cela puisse être d'imaginer cette beauté naturelle aux longs cheveux blonds, à la silhouette athlétique et à la peau resplendissante se croire moins belle que d'autres, son attitude humble et sa timidité modeste indiquent qu'elle n'a vraiment pris conscience d'elle-même que plus tard dans la vie.

Erika Palkovicova, the Urban Nomad with Country Roots

Lorsque qu'Erika parle de la vie à la campagne, elle est déchirée entre un sentiment de nostalgie envers son enfance proche de la nature et son amour du mode de vie urbain qu'elle savoure ajourd'hui. « Je me sens plus moi-même dans une grande ville, car je peux m'y perdre, personne ne me reconnaît et ne parle de moi. Dans une ville, personne ne fait réellement attention à vous, personne ne vous regarde, donc il est possible d'être soi-même sans être observé ou jugé pour des choses stupides, comme c'est le cas dans un village. » Néanmoins, même si un récent voyage en Nouvelle-Zélande l'a emmenée plus loin de chez elle qu'elle ne l'avait jamais été, cela lui a rappelé de bons souvenirs des vacances passées. « Voyager dans un van a ressemblé à la manière dont j'ai grandi lorsque nous dormions dans une tente quand j'étais enfant. Je souhaitais voir différentes choses dont je rêvais quand j'étais jeune, mais j'ai aussi vraiment aimé retourner à ces racines, dormir dans un van et ne pas savoir du tout où j'allais me réveiller le lendemain. C'est bien de pouvoir expérimenter le mélange des deux. »

Erika Palkovicova

Outre ses magnifiques photos de voyage du monde entier, Erika provoque beaucoup de jalousie sur Instagram avec ses selfies de yoguiste accomplie qu'elle poste régulièrement. « J'ai commencé à faire du yoga quand j'étais à New York, il y a quatre ans et demi peut-être, et j'en suis tombée amoureuse au premier cours. J'avais pratiqué différents sports auparavant, mais plutôt des sports d'équipe comme le voley-ball et d'autres sports dans le genre, mais je voulais faire quelque chose de plus décontracté et relaxant. En voyageant, c'était vraiment difficile de continuer à en faire, mais depuis l'année dernière, j'essaye réellement d'en faire tous les jours. Si je dois travailler à 7h, je me réveille à 5h. J'essaye de prioriser au moins une chose et pour l'instant, c'est le yoga. »

Les personnes connaissant réellement la personnalité authentique d'Erika sont ses proches. « Je pense être assez ouverte et j'aime parler de mes émotions, quand je suis triste ou heureuse. Je crois que ça dérange certaines personnes, mais je suis comme ça, je ne peux pas le changer. »

En savoir plus sur Authentic Beauty Concept

#Authentic­Beauty­Movement
#MYBELIEF